Mission Techniques Désinfection Extermination Chimie Normes
Liens Documentation Nouvelles Prévention Fournisseurs Membres

 

PROTOCOLE AQIHS-200720 Désinfection d'une civière de morgue

BUT :

Informer le personnel du service d'hygiène et salubrité quant à la méthode à suivre pour la désinfection d’une civière de morgue.

 

DÉFINITION : 

Brancard métallique sur roues utilisé pour le transport des dépouilles mortelles et pour leur installation en salle frigorifique avant et après l'autopsie ou en attente d'un transfert vers une entreprise de traitement funéraire.

 

CHAMP D'APPLICATION :

Le présent document s'applique à toutes les civières de salles d’autopsie ou de morgue. Le présent item ne doit pas être confondu avec une table d'autopsie.

MATÉRIEL REQUIS  :  

  • chariot de service

  • bouteille de solution désinfectante aux amines quaternaires avec bec verseur

  • solution d’eau de javel domestique à 5% correspondant initialement à 50 000 ppm de chlore servant à préparer la solution diluée ;

  • bouteille avec bec verseur de solution de dégraisseur dilué pour travaux  exigeants

  • bouteille avec bec verseur contenant une  solution d’hypochlorite de sodium (5% diluée 1:10 à 0,5% pour correspondre à une concentration de 5000 ppm de chlore) ou de produit Aliflex à 6000 PPM de chlore

  • chiffons pour nettoyer en tissus réutilisables ou en microfibres

  • détergent désinfectant à base d’amines quaternaires

  • tampon abrasif en polymère doux 

  • appareil de nettoyage à la vapeur muni de buse à brosse et d'une buse à interstices au besoin

  • gants de polyéthylène jetables ou de nitrile 

PROTOCOLE :

  • Préparer l'équipement.

  • Transporter l'équipement au lieu de travail.         

  • Préparer les solutions de détergent désinfectant dilué

  • Se laver les mains.          

  • Mettre les gants le masque et la surblouse.                                   

  • Inspectez la civière et enlevez toute tache ou toute souillure adhérente à l’aide du tampon abrasif doux et de dégraisseur.

  • Inspectez la civière et épongez tout épanchement de liquide biologique (sang, urine, fèces, liquide purulent, plasmatique ou lymphatique) à l'aide d'un papier absorbant que vous disposerez dans une boîte pour déchet biomédicaux..

  • À l'aide d'un chiffon imbibé de solution de détergent désinfectant dilué laver les deux côtés relevables de la civière, l'assise horizontale sur laquelle était déposé le défunt ,la structure horizontale de support sous l'assise, la structure sous jacente incluant la tablette du porte effets personnels lorsque présent, les pattes, pour terminer par les roues. 

  • À l'aide d'un chiffon imbibé d'eau rincer les deux côtés relevables de la civière, l'assise horizontale sur laquelle était déposé le défunt ,la structure horizontale de support sous l'assise, la structure sous jacente incluant la tablette du porte effets personnels lorsque présent, les pattes, pour terminer par les roues. 

  • À l'aide d'un chiffon imbibé de solution d'hypochlorite de sodium 5% dilué 1:10 ou de produit Aliflex à 6000 ppm de chlore  laver les deux côtés relevables de la civière, l'assise horizontale sur laquelle était déposé le défunt ,la structure horizontale de support sous l'assise, la structure sous jacente incluant la tablette du porte effets personnels lorsque présent, les pattes, pour terminer par les roues. 

  • Disposer les chiffons de nettoyage utilisés dans le sac à chiffons souillés destiné au lavage

  • Enlever les gants le masque et la surblouse et se laver les mains.

  • Note : 

  • Dans le cas d’une civière utilisée pour le transport d'un cadavre infecté à C. difficile ou à l’ERV, le préposé à l’hygiène doit d’abord laver toute la civière au détergent-désinfectant, rincer toutes les surfaces à l’eau et appliquer la solution d‘hypochlorite de sodium diluée 1 :10 ou de produit Aliflex à 6000 PPM de chlore en la laissant sécher.  

  • Dans le cas d'une pandémie ou une épidémie de grippe aviaire, en attente de toute indication nouvelle des autorités sanitaires, le préposé doit laver toute la structure de la civière à la vapeur après avoir procédé aux 3 étapes de désinfection qui précèdent.

SÉCURITÉ :
  1. Le respect du dosage spécifié par le fabricant de produits chimiques est de rigueur.
  2. Les mesures de protection chimique doivent être conformes aux prescriptions de l'OSHA ( aux USA), de l'ECETOC (en EUROPE) ou du SIMDUT (au CANADA) les autres pays peuvent se référer aux spécifications du International Chemical Safety Cards dont l'accès francophone abrité au NIOSH est le lien suivant : http://www.cdc.gov/niosh/ipcs/french.html
  3. La prévention des maux de dos est indiquée en :
  • travaillant le dos droit
  • adoptant une base d'appui d'au moins la largeur des épaules avec les pieds 
  • en pliant les genoux pour atteindre la section de la civière de morgue plus basse que la taille

 

BIBLIOGRAPHIE :
  • Centre de Coordination de la lutte  contre les Infections Nosocomiales Sud-Est C CLIN Prévention du risque infectieux. Du savoir à la pratique infirmière. (2004)
  • Guideline for Isolation Precautions: Preventing Transmission of Infectious Agents in  Healthcare Settings , Center for Disease Control,  2007 http://www.cdc.gov/ncidod/dhqp/pdf/isolation2007.pdf
  • Hygiène médicale (lexique) http://www.aly-abbara.com/livre_gyn_obs/termes/hygiene/hygiene_medicale_lexique.html
  • Massicotte Richard,  PhD, Hygiène et salubrité, Théorie de la désinfection, dratf 8, pour le groupe de travail spécifique : désinfectants, mai 2007
  • Mesures de prévention et de contrôle des infections à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) au Québec - 2e édition - version intérimaire No INSPQ : 489, ISBN imprimé : 2-550-47396-5, ISBN PDF : 2-550-47397-3 

  • Pratiques de base et précautions additionnelles visant à prévenir la transmission des infections dans les établissements de santé, http://www.asstsas.qc.ca/documentation/promo/A2-antiseptique.pdf

  • Prévention et contrôle de la diarrhée nosocomiale associée au Clostridium difficile au Québec dans  Lignes directrices pour les établissements de soins - 3e édition No INSPQ : 362, ISBN imprimé : 2-550-44034-X

  • Proteau Rose-Ange , « Faut-il porter des gants?  Si oui, Lesquels? » dans Objectif prévention volume 25, N03 2002 http://www.asstsas.qc.ca/documentation/op/op253022.pdf

  • Santé Canada,. « Lavage des mains, nettoyage, désinfection et stérilisation dans les établissements de santé » dans Guide de prévention des infections Décembre 1998. Volume 24S8 http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/98pdf/cdr24s8f.pdf

  • Santé et services sociaux, Lignes directrices en hygiène et salubrité, Analyse et concertation, Direction générale de la coordination, du financement et de l’équipement, Mai 2006 http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2006/06-602-01.pdf

  Retour à la page de désinfection

Retour à la page principale